Quel est l’objectif du RGPD ?

Le RGPD est un texte de loi qui est applicable depuis déjà plus d’un an. Elle a été adoptée pour faire face à une facette sombre d’internet qui collecte et monnaie nos données personnelles.

Nos données sur internet

Presque tout le monde a accès à internet de nos jours, on peut presque tout faire en se connectant sur la toile. Les réseaux sociaux sont les sites les plus populaires, on peut interagir avec le monde entier. Sur les réseaux sociaux, on réagit à des publications, on en commente certaines et on met des likes à d’autres. Tout cela peut sembler anodin mais cache une face sombre. Tout ce que vous faites sur internet sont collectées et stockées. Elles permettent de dresser un profil psychologique d’un internaute, on peut également identifier son origine raciale, ses opinions politiques, en fait on peut découvrir tout ce que l’on doit savoir de lui. Ces données sont vendues à des entreprises qui ont alors accès à toutes les informations nécessaires sur vous sans votre approbation. Ces informations confidentielles constituent un marché qui pèse plusieurs milliards de dollars. L’objectif du RGPD est de réguler ces flux et d’obliger les entreprises en question d’adopter une politique de transparence.

Définition et objectif du RGPD

Le RGPD dit règlement sur la protection des données est une loi qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018 et concerne la totalité des pays de l’union européenne. C’est une loi qui vise entre autres à stopper la collecte des données des internautes sans leur consentement. Outre le « vol » si l’on peut dire de nos informations personnelles, on ne sait pas les éventuelles finalités malveillantes auxquelles les entreprises destinent ces données.

Ce texte permet également le droit à l’oubli. Par exemple si vous êtes apparus dans un article de presse il y a quelques années, les moteurs de recherche pourront retrouver cet article. Mais plus maintenant, car vous pouvez désormais à ce que l’on retire cette information de la toile.

En France, c’est la CNIL ou Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés qui est responsable de gérer le RGPD

Application et sanction

Cette loi concerne tout organisme qui traite des données personnelles d’un citoyen européen, quelle que soit sa taille ou son effectif. Soit cette loi est donc applicable dans le monde entier, même si l’entreprise est basée sur un autre continent. Si elle traite des données d’un citoyen européen, elle doit se conformer à cette loi.

Cette loi oblige les entreprises qui souhaitent collecter vos données à vous demander votre avis, dans le cas contraire des sanctions et amendes sont prévues. Des amendes qui peuvent aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial. Pour vous faire une idée, si le réseau social Facebook n’est pas dans les clous du RGPD, il peut se voir affliger une amende de 1,5 milliards de dollars.

En France, le RGPD a déjà sévi plus d’une fois. La première sanction notable a été faite à l’encontre de Google par deux associations autrichienne et française. Ces dernières ont accusé la firme américaine d’un manque de clarté de l’information ainsi que de l’absence de consentement qui a notamment été utilisé pour de la publicité personnalisée. Cette accusation a mené à une amende de 50 millions d’euros contre l’entreprise américaine.

La collecte de données se fait depuis déjà peut-être depuis plus de deux décennies, mais elle n’avait pas grand impact sur notre quotidien. L’évolution du numérique a conduit à la monétisation des données, qui valent des milliards de dollars aujourd’hui. Nos données personnelles sont des informations précieuses qui ont un impact inimaginable sur le monde que l’on voit.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce marché et son impact, Netflix a sorti un documentaire qui relate un scandale en lien avec l’utilisation des données à de mauvaises fins d’un point de vue éthique. Ce documentaire s’appelle : Cambridge Analytica.

RGPD : quelles sont les sanctions en cas de non conformité ?
RGPD : c’est quoi exactement une donnée personnelle ?